INFOS UTILES
MEMBRES DU MOIS


EFFECTIFS
Groupes :
8 14 12 13 10 8 7


Années :
◼︎ 1ère année : 0
◼︎ 2ème année : 0
◼︎ 3ème année : 0
◼︎ 4ème année : 5
◼︎ 5ème année : 3
◼︎ 6ème année : 15
◼︎ 7ème année : 24
Merci de privilégier les autres années que la 7eme année

Camps :

7 9 7 6
FEMMES MANGEMORTS FERMEES

Statut de sang :
◼︎ 28 Sangs pur NOUVELLES FAMILLES FERMEES
◼︎ 32 Sangs mêlés
◼︎ 12 Nés moldus

Capacités magiques :
◼︎ 03/05 Vampires
◼︎ 02/05 Loups garous
◼︎ 02/05 Loups garous griffés
◼︎ 03/05 Métamorphomages
◼︎ 05/05 Animagus
◼︎ 04/05 Occlumens
◼︎ 04/05 Legilimens
◼︎ 04/05 Voyants
◼︎ 03/05 Empathe

MAJ le : 17/06/2017

NOUVEAUTES
◼︎ Death Eater is among us !
◼︎ Les rumeurs


INTRIGUES EN COURS
◼︎ Post Fly or Die : Serpentard
◼︎ Post Fly or Die : Poufsouffles
◼︎ Post Fly or Die : Gryffondors
◼︎ Post Fly or Die : Serdaigle

COURS DU MOMENTS
◼︎ POTIONS - 6emes années
◼︎ ASTRONOMIE - 6emes années
◼︎ RUNES - 4,5èmes années

LES RUMEURS
◼︎ Gareth Rowle est le nouveau ministre de la magie ! Nous sommes heureux de pouvoir le féliciter pour son nouveau poste !
◼︎ Une nouvelle réforme est lancée à Poudlard : soutenue par son nouveau directeur, Severus Rogue, la nouvelle équipe éducative est motivée à faire bouger les choses ! Il était temps !
◼︎ Les aurors ont presque réussi à attraper Harry Potter à Poudlard. Nous sommes presque surs qu'il a été blessé dans la manoeuvre et c'est tant mieux !
◼︎ Nous avons appris de sources sûres qu'une décision de l'équipe pédagogique de Poudlard empêche les enfants sang-de-bourbes d'aller à Pré-au-Lard ! Quelle grande idée !


RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage


Partagez | 
 

 RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:31

Je ferai une présa pour l'annonce du sujet

On était un mercredi. Il faisait bon dans cette chambre d'hôtel, Un peu trop bon même. Je savais bien ce qui allait se passer. Ce qui devait se passer. C'était obligatoire! C'était nécessaire. Je me levais doucement et posais un pied par terre, puis deux. Puis je me levais et allait faire un tour dans la douche. J'en avais besoin il fallait que j'aie mes idées bien en place. Je passais un temps fou sous l'eau. Chaude, ça faisait un bien infini. Mes cheveux ruisselant d'eau je sortis de la douche et m'enveloppais dans un peignoir. Je retournais dans la chambre. J'avais un déjeuner important. Enfin … un faux. Mais que voulez vous. Il le fallait. Je retournais dans la chambre.

« Addi! » murmurais – je avec joie

Je souris en voyant Addi qui m'attendais assise sur le lit. Je m'approchais d'elle et lui fit la bise. Addi est … tellement de choses. Mais parmi toutes ces choses … elle était mon ange gardien, je ne saurais dire combien de fois elle a sauvé ma vie. J'espérais bien pouvoir lui renvoyer l'ascenseur un de ces jours. Addi était à mon service depuis un bon moment déjà et pour rien au monde je ne me séparerais d'elle. J'étais un peu nerveuse. Ce n'était pas un jour comme les autres. Et elle le savais et se montrait tout de suite réconfortante. Je choisis de ne pas me rhabiller tout de suite. De toutes manières Monsieur Hunter le responsables de l'opération allait bientôt arriver pour nous expliquer tout. Je me regardais dans le miroir et posais ma main sur ma joue, traçais la courbe de mon nez, le contour de mes yeux. Dire que … dans quelques heures je ne ressemblerais plus du tout à ça. Je soupirais et me dirigeais vers ma valise de laquelle je sortis des vêtements. Sur le lit j'étendais une jupe crayon couleur crème, une paire de collant transparents et des sous vêtements couleur chair. Puis une chemise blanche cintrée et légèrement décolletée sans col. Et éventuellement une veste noire en velours. J'espérais que ça irait. Que ça se passerait bien. Je me retournais vers Addi, son regard était plongé dans le mien et je souris. Avec elle à mes côtés je savais que ça se passerait bien, c'était obligé!
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:32

Mecredi... Journée. Milieu de journée je crois. Juste avant midi un peu. Je m'etais un peu perdue dans mes pensées peut être. Enfin, en tout cas nous allions bientot manger. Enfin, c'était bientot l'heure du repas, je crois. Peut être ... Oui, non, j'etais un peu desorienté ,mais j'etais clean en tout cas, ça faisait un bon moment que je n'avais pas rien touché. Depuis tout ce qui s'était passé en fait. Je devais rester clean, et serieuse si je voulais la proteger. C'était mon boulot aprés tout. Proteger la Tsarine, Ma Tsarine. Et pour une fois que je faisais quelque chose de bien alors autant ne pas gacher ça non plus... Enfin, c'était déja un peu gaché quand même. Cela dit. Je l'avais protegée. C'etait le plus important. Assise, sur le bord du lit, je tripotais un des pendentifs qui trainaient accroché à mon poignet de maniere nerveuse. Oui, j'etais un peu stressée. Le bruit de la douche qui s'arrete, quelques bruits de pas, la porte de la salle de bain qui se r'ouvre et puis mon prénom murmuré d'une douce voix. J'arrêtais mes gestes et mes tics nerveux, pour me concentrer uniquement sur elle. C'est ce que je faisais depuis quelques années maintenant. Et je dois dire que je m'etais plutot habitué à bien le faire.

« Madame » - lui repondais-je en souriant. Bien sur, je gardais une certaine... un certain protocole, un certain respect des hiérarchies, même si... Enfin, j'avais pris l'habitude de l'appeler madame surtout... Et les habitudes etaient tenaces. Elle m'avait fait la bise, à la quelle j'avais repondu, et maintenant elle s'admirait dans le miroir. Elle était belle. Bien sur. Il aurait fallu être fou pour ne pas s'en rendre compte. Et je n'etais pas folle. J'etais juste une junkie epileptique en proie à quelques hallucinations de temps en temps. Ca ne faisait pas de moi quelqu'un de fou. D'autant plus que j'etais quand même fiable. Sinon on ne m'aurait pas confié ce boulot... Enfin. Je le supposais. Et je le prenais au serieux ce job. C'était... Plus qu'un job en fait. Je vivais pour la proteger. Et pour la voir sourire.

En l'occurence, pour le moment c'était plutot loupé, parce qu'elle semblait perturbée. Elle l'était. Je la comprenais bien sur... Ce que nous allions faire, n'était pas... Enfin voila. Elle était perturbée. Moi, je n'avais pas vraiment bougé du bord du lit et je la regardais, les yeux fixés dans les siens. Elle choissisait ses vetements maintenant. Mais chacun de ses gestes trahissaient à mes yeux son anxiétude et son stress évident. J'etais stressée moi aussi. Cependant, je ne voulais pas le montrer, pour ne pas rajouter à la dose d'angoisse qui stagnait dans la piece.

« Ca va aller. » - lui disais-je tendrement. Je m'étais levée, et je posais timidement une main sur son bras. Dans l'espoir de l'appaiser. Ma voix était dénuée de toutes émotions. Au moins, je gardais une certaine froideur en apparence... Sans montrer mon aprehension... Mais hey... Je m'aimais bien pourtant telle que j'etais pour le moment...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:33

Mercredi après midi.....Jour d'un évènement très spécial. Un repas avait été organisée pour que la future ex Tsarine de Russie et la présidente américaine parlent ensemble de l'avenir de la Russie. Je rentrais dans leur chambres d'hôtels avec un homme et une femme, deux de mes hommes, qui allaient faire les deux gardes du corps pour la Tsarine et Addison.

<< Bonjour mes chères. >>

Je m'approchais d'Addi pour lui faire la bise et fis le baise-main à la Tsarine malgré les tensions entre moi et Addison à son propos. Car elle aime pas vraiment les hommes qui l'entourent et qui l'approchent trop. N'empêche qu'elle me tolérait, et que malgré tout nous étions bons amis.

<< Madame... >>

Il était vrai que je n'avais que de yeux pour la Tsarine qui était une très belle femme. J'avais entendu qu'elle avait aussi une vue sur moi. Et pourtant aucun de nous deux n'avaient osés faire le premier pas qui changerait tout. Reprenant un air professionnel. Je me reculais après leur avoir tendue les oreillettes ainsi que les gilets pare balles.

<< Voici vos oreillettes. Pour les blessures, à part les vêtements troués par les simili balles réelles et le faux sang, vous n'avez rien à craindre car vous êtes protégées par le meilleur de notre technologie. Des gilets pare balles couleur peau si fin qu'il sont comme une seconde peau et si résistants qu'ils arrêtent n'importe quoi. Deux équipes de journalistes sont là pour relater l'information, une russe et une américaine. Ces deux personnes, que vous pourrez appeler Mikhaïl et Natalya et qui sont deux de mes hommes, sont là vont vous amenez dans un coin tranquille dès le 1er coup de feu. Je les éliminerais et vous vous enfuirez dans une impasse. Là bas je vous éliminerais tandis que le caméraman russe survivant filmera tout avant que je l'élimine aussi. A mon signal, vous sortirez. N'ayez pas peur, sortez tranquillement, la première balle vous touchera l'épaule après j'aviserais... >>

Je partis, rentra dans l'immeuble en face et me posa au 3eme étage avec mon fusil à lunette après avoir vêtu la combinaison noire et la cagoule et m'être armé d'un pistolet avec silencieux, d'un revolver et du couteau de combat qui faisaient tellement vrai mais était absolument faux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:35

Addi ne parlait pas beaucoup. Et pourtant, je savais qu'elle aurait plein de choses à dire. Des fois je me demandais ce qu'elle pensais de ça, de tout les endroit où elle devait aller, de devoir me protéger. Toujours. Tout le temps. Et elle la dedans. Qu'est ce qu'elle en pensait. Quand j'étais Tsarine, est ce qu'elle était d'accord avec ma manière de diriger le pays? Ou pas, est ce que pour elle ça n'était qu'un métier et qu'elle faisait abstraction de ses propres pensées. Ici, elle n'avais pas le choix. Elle devait me suivre. Enfin, je lui avait demandé si elle voulait arrêter tout ça. Mais non.

Je soupirais doucement et lui dit simplement. « Addi! Arrête de m'appeler madame. Tu sais très bien que tu peux m'appeler par mon prénom! » je hochais doucement de la tête en souriant. Elle était incorrigible, je le lui avait déjà dit des centaines de fois.
Mais j'avais peur, moi oui j'avais peur, très peur. De ce qui allait arriver, et pourtant il le fallait c'est mieux. C'est ce qu'il fallait. Je déballais mes affaires, celles que je pensais mettre. Pas des habits auxquels je tenais énormément. Puis je levais les yeux vers Addi. « Il est encore le temps de tout arrêter Addi. Je ne veux pas que tu fasse quelque chose qui ne te plaise pas. Tu est tellement jolie comme ça. » je souris en la regardant. Addison était une belle femme, une très belle femme, qui pourrait le nier? Je sentis sa main sur mon bras ce qui me fit grand plaisir. Je posais ma main dessus, il n'y avait rien à dire, elle savait toujours comment m'apaiser.

La porte s'ouvrit et Alex Hunter entrait accompagné de deux personnes, et ils étaient chargés. Je souris en le voyant. Alex Hunter était un très bel homme, bien bâti. Tout ce qui me plaisait. Vif, déterminé, sécurisant et … un homme, tout simplement un homme. Et même si ses sourires et ses œillades en disaient long et ne me laissaient pas indifférente. Je ne pouvais pas. Il y avait un blocage en moi. C'était impossible. Je ne pouvais pas. Pas depuis … depuis que j'avais fui la Russie.

Il nous salua, gratifia même Addi d'une bise et me fis le baise main qui eut le mérite de faire rosir mes joues d'habitudes si blanches. Ce qui se remarqua donc … tout de suite. « Bonjour Monsieur Hunter » dis – je poliment.
IL eut la bonne idée de se reculer et de commencer à parler boulot en nous tendant les oreillettes. Je mis directement la mienne dans mon oreille et fis une grimace quand il parlait des balles. Oh je n'étais pas stupide, je savais ce qui nous attendait, mais … comment réagir quand on sait que des balles vont vous toucher? Même si ça n'est que des fausses. Je saluais Natalya et Mikhaïl de la tête, signe auxquels ils répondirent. J'écoutais religieusement toutes les instructions. Mon visage restait calme impassible alors qu'intérieurement c'était tout le contraire.

Quand il eut passé le seuil de la porte nous laissant à quatre dans la chambre je soupirais et m'assis sur le lit. « Bon … » je regardais les deux autres. J'aurais aimé parler plus, mais ils étaient là. « Quand faut y aller, il faut y aller. » je souris puis fis signe à Addi de me suivre dans la salle de bain, pas question que les deux autres me voient me changer et elle aussi avait besoin de se changer. D'une main je pris tout mes vêtements et le gilet par balles qu'il nous avait amené. Il était très bizarre, mais il y avait des poches de sang. De mon sang. Je le posais sur l'évier et fermais la porte derrière nous. Je me tournais et passais les sous vêtements puis les collants avant de me retourner vers l'évier pour prendre le fameux attirail. Délicatement je l'attachais à moi. Puis posais ma main dessus. Je voyais mon sang la dessous. C'étais une sensation bizarre.

« Tu veux bien fermer dans le dos s'il te plait Addi? » demandais – je puis j'en fis de même pour elle mais laissais mon bras posé sur son épaule. « Ca va bien se passer Addi. Je te le promets. » dis – je sans savoir si c'était pour la rassurer elle ou bien moi.

Puis je passais la jupe et la chemise et m'assis au bord de la baignoire attendant qu'Addi ait fini que l'on puisse retourner dehors. Et … que tout se mette en marche. Attendre le signal d'Alex.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:35

Non. Je n’étais pas vraiment bavarde. Je ne l’avais jamais vraiment été. Certes, j’avais parfois des moments ou je parlais trop… des moments ou je me lâchais, ou je parlais de tout et de rien. Il y’avait des moments ou j’étais carrément bavarde, et totalement extravertie… Mais dans ces moments la, je rejoignais le papa pingouin au milieu des forets verdoyantes et des petits poneys enchantés et magiques… Donc ce n’etait pas vraiment moi peut être… ? Le vrai moi, était la, assise sur ce rebord de lit, les yeux fixés sur la silhouette d’une des plus belles femmes qu’il m’ait été donné de voir. Cette femme que je devais protéger au péril de ma vie, et que j’avais suivi jusqu'à l’autre bout du monde. C’était… plus qu’un job. Oui. Je me répétais probablement… Mais. … Il fallait que cette chose soit sue. Je ne l’aurais pas suivi jusqu’ici si… Je n’aurais pas traversé tout cela, me préparant à traverser pire encore, si ça n’avait été qu’un boulot… Un travail ça s’abandonne facilement. Une vie c’est beaucoup plus dur à abandonner… ? Et quelqu’un… Non. Quelqu’un ça ne s’abandonne pas. Malgré moi je laissais un maigre soupir s’echapper de mes lèvres… Et je me reprenais bien vite.

D’ailleurs je souriais un peu. Parce qu’elle me répétait une énième fois que je pouvais l’appeler par son prénom. Parce qu’elle … était chou quand elle le faisait. Parce que je ne pouvais pas m’empecher de l’appeler madame. Meme si elle avait un magnifique prénom, certaines choses étaient trop ancrées en moi. Et cette petite routine me plaisait.. me détendait un peu. Je lui lançais un léger sourire, peut être un peu timide. « Je sais, Madame. » , mon sourire s’était fait un peu plus taquin. Si ça … si ça pouvait la faire sourire un peu. Juste pour lui changer les idées. Parce que sa peur se ressentait. Et j’avais peur aussi. Ce que nous allions faire était dangereux. Et je n’aimais pas savoir qu’elle se mettait en danger. Enfin… C’était probablement ma faute… Si je n’avais pas tué ce type rien ne serait arrivé. Je me sentais tellement coupable. Est ce qu’elle… Est ce qu’elle le savait ça elle ? Est ce qu’elle pouvait s’en douter ? Qu’importait. Ce n’etait pas le moment de penser à tout cela. Non, le moment était a autre chose, et je perdais mon sourire quand elle supposa que je pouvais toujours tout arrêter. Au fond, j’etais blessée. Malgré moi. Ne savait elle pas que je la suivrais jusqu’au bout … ? et que si ça avait du être une vrai exécution, j’aurais été la, tout de meme… prete à me faire fusiller à ses cotés. Je n’etais pas seulement sa garde du corps, ou une amie… J’etais prete à tout pour elle… Et surtout pour la protéger. Oui… ? Je prenais ma tache… A cœur peut être. On pouvait dire ça comme ça. Ou autrement.

« Tu es belle aussi. » Je lui avais souri en disant cela et puis j’avais baissé les yeux au sol, sur le bout de mes converses un peu usées. Je n’aurais peut être pas du dire cela… Mais je m’étais retenue avant de dire la suite. Parce que je ne voulais pas qu’elle sache, que je n’avais pas envie qu’elle change de visage, le sien était si beau en ce moment… ? Maintenant. Elle était vraiment…. Elle quoi. Non. Qu’importait. Elle avait posé sa main, sur la main que j’avais posé sur son bras, et j’allais rajouter quelques phrases réconfortantes quand la porte s’ouvrit sur trois personnes. Une Femme. Deux hommes. Dont Alex Hunter. C’etait lui que nous attendions… Il me surprit en déposant un baiser sur mes joues, auquel je répondais tant bien que mal. Je … le tolérais. Mes sentiments à son égards étaient encore étranges… Il tournait trop autour de Ma tsarine… pour que je l’apprecie, mais il allait nous… aider, tant bien que mal. Alors je ne pouvais pas totalement le haïr… Je restais… Mitigée. Et c’est en silence que j’écoutais ce qu’il avait a dire… Et que je me mordais la lèvre en voyant ses attitudes. C’était… plus fort que moi.

Je regardais les gilets, je regardais les poches de sang… Je regardais… les oreillettes, et je glissais la mienne ou il fallait… il allait falloir se changer, s’habiller, se parer de ces ridicules gilets. J’aurais preferé mourir peut être ? mourir pour de vrai c’était toujours plus facile que de simuler notre mort non ?

D’un signe de tête j’avais salué les deux chiens chiens d’Hunter, mais je ne parlais toujours pas, trop occupée à réfléchir à tout ce qui allait se passer. J’avais peur… Non pas des fausses balles qui allaient me toucher, non pas de mon sang qui allait se répandre, mais j’avais peur de ma réaction en voyant son sang se répandre… Parce que meme si je savais que tout cela n’etait qu’un simulacre… je savais que j’allais avoir mal à l’interieur de voir ça. C’etait presque du masochisme que de m’infliger ça. Enfin… J’etais une grande maso.

Hunter était parti en un battement de secondes, nous laissant seuls avec ses deux soldats qui me mettaient mal à l’aise. Ainsi, ne me faisais-je pas priée pour suivre la tsarine dans la salle de bain. Les poches de sang me faisaient une drôle d’impression, un peu comme mal au cœur. J’aurais aimé… être sous l’effet de l’héroine je crois. Ca aurait rendu les choses plus facile… Mais je ne pouvais pas me le permettre. Avec tact, je baissais les yeux, et tournais la tête pendant qu’elle s’habillait, ne me retournant que quand elle me demandait de l’aide, puis je m’habillais à mon tour. Les consignes d’Hunter avaient été de s’habiller en clair, ainsi j’avais prévu des vêtements sobres : un jean et une chemise blanche. Pendant qu’elle me fermait tout l’attirail dans le dos, je fus prise d’un frisson. La peur… peut être. Mais j’avais été entrainée pour ne pas avoir peur. Pour ne rien montrer. Je ne pouvais pas me le permettre. Trop de choses étaient en jeu.

Alors qu’elle me disait que ça allait bien se passer, je me sentis fondre de l’interieur. Je ne savais si c’était pour me rassurer, ou pour la rassurer elle même qu’elle avait dit cela, mais ça me fit sourire. D’un vrai sourire tendre. Au début je ne répondais pas vraiment, me contentant de finir assez vite de m’habiller, mais une fois tout cela fait, je la retenais par la main et la regardais droit dans les yeux. « Moi aussi Kloe, je te promets que tout va bien se passer. Toujours. » En temps normal j’aurais rajouté une plaisanterie, comme quoi, avec moi a ses cotés ça ne pouvait pas mal aller… mais l’humeur n’était pas vraiment à cela. Non, j’avais été on ne peut plus sérieuse, et tendre… L’appelant par son prénom et la tutoyant….

Et puis je déposais un baiser sur son front , me demandant l’espace de quelques secondes si je n’étais pas allée trop loin dans la promixité ,avant de lui ouvrir la porte de façon galante. Le … spectacle pouvait commencer… ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:38

Pendant ce temps, le temps ou j'étais seul avec moi-même à réfléchir a tout ca je me posais une question ? A quoi servirait tout ce massacre ? A part les protéger ? A rien.....Et ce serait déjà un miracle s'ils y croient. Mais il le fallait.....Et mes hommes allaient allumer la flamme dans le cœur des loyalistes russes. Pourquoi aider la Tsarine ? Mon sang.....mon héritage laissé par des générations de héros russes et américains. Et l'amour de mes deux patries. Parce que voir les Russes, les Coréens et l'OpFor menacer mon Amérique, et mettre à sang ma Russie me foutent hors de moi. Et il y a de quoi.... Comme le dit mon père : " Il n'y a pas de victoires sans sacrifices ". Dommage que pour gagner deux civiles doivent mourir, devenir d'autres personnes.... Pourtant cela fut leur choix, un choix difficile.

Je chargeais le L96A1 et monta le silencieux sur le canon puis arma mon Beretta, enfonca le chargeur dans mon Mk.23 et chargea le Model 629. Mes armes étaient prêtes. Il fallait élever la Russie contre nos ennemis. Je donnais le signal....

- Black Wolf à Black Swan, vous pouvez sortir....

Je pris ma visée, fusil à l'épaule. J'attendis que la Tsarine se montre un peu plus avant d'appuyer sur la détente. La balle lui atteignit l'épaule, projetant du sang sur Addi. Puis je visais Addi après avoir réarmé mon fusil pour lui tirer dessus. Mes hommes vinrent à leur secours. Je posais le fusil puis descendit a toute blinde les escaliers tout en mettant la cagoule noire et courut vers l'endroit dans lequel elles avaient été cachées. La journaliste américaine, une de mes employée, expliqua qu'un tireur avait touchée la Tsarine. Mais elle ne me vit pas et le caméraman recula tandis qu'il se prenait 3 balles groupées dans le torse au niveau du cœur. La journaliste américaine recula, faussement terrifiée mais terrifiée tout de même. La première balle lui atteignit la poitrine et je vis sa chemise blanche se soulever sous l'impact du 9mm. Elle tomba à terre, agonisante, quand je lui mis une nouvelle balle dans le cœur puis dans la poitrine.

Je continuais et trouva la journaliste russe dans un coin. Elle me supplia de ne pas la tuer mais je lui mis une balle en pleine tête. Et je continuais pour tomber sur Mikhaïl, mitraillette en main. Il fut vite tué d'une balle dans la gorge et sa collègue tuée d'un coup de faux couteau dans la poitrine en plein cœur. Quand j'arrivais près de mes cibles, Addi me bouscula et elles s'enfuirent. Mais je réussis à toucher Addi à la cuisse....
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:40

Nous étions silencieuses, d'habitude nous parlions un peu plus. Mais il y avait une tension. Une tension bien palpable. Nous étions, il fallait l'avouer, dans un moment bien grave. L'heure était dure, et je n'avais pas envie de rire ou de le prendre à la légère. Addi ne m'appelait presque jamais pas mon prénom et c'était pas faute de le lui dire pourtant! Mais non, elle tenait à son « Madame ». Je soupirais qu'est ce que je pouvais bien y faire de toutes manières, elle faisait comme elle voulait.

En réalité je ne voulais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. C'était étrange vu qu'elle était ma garde du corps et qu'elle en était une plutôt efficace. Je ne savais pas si elle avait peur de perdre son visage, de perdre sa beauté. Nous n'avions même pas vu à quoi nous allions ressembler dans quelques heures. C'était flippant. Je savais que plus jamais je ne verrai ce visage. Son si joli visage que je connaissais presque par cœur depuis le temps qu'elle me côtoyait. Je me retournais vers elle quand elle me dit que j'étais belle aussi. Mais au lieu de réagir je me contentais de sourire. Sans réellement envoyer de signaux. Addi m'était fidèle, et j'avoue que je l'appréciait beaucoup. Parfois je me disais que je l'appréciais beaucoup plus que je ne devrais. Alors je n'y pensais pas bien longtemps. Et pourtant, je ne me sentais bien que quand elle était à mes côtés. Et encore maintenant, pendant qu'Alex nous expliquait tout l'avoir a mes côté m'apaisait bien plus qu'elle ne le saurait jamais.

Dans la salle de bain nous nous changions chacune de notre côté. Et elle m'aidait pour accrocher le gilet dans le dos. J'en fis de même pour elle et attendit qu'elle en ait fini de son côté. JE souris doucement quand pour une fois elle utilisait mon prénom. Quand elle déposa un tendre baiser sur mon front, je passais mes mains autours d'elle et la garda près de moi quelques secondes qui me parurent une infinité.

« Merci Addi. » dis – je en souriant. Puis alors qu'elle m'ouvrit la porte et je sortis dans la chambre pour retrouver les gardes du corps. Je passais la veste que j'avais choisi. Puis la retirais. Puis la remettait. J'attendait avec impatience le signal d'Alex. Qui ne tarda vraiment pas.

« Bien. Sortons » dis – je à l'attention des gardes du corps comme d'Alex. Je retirais une dernière fois la veste et la jetais négligemment sur le lit. Comme je l'ai dit un peu plus tôt. On était un mercredi ensoleillé, le temps était bon. Je fis craquer mes doigts puis d'un geste déterminé ouvrait la porte. La descente dans l'ascenseur me parut ne même pas durer une seconde et quand les portes s'ouvrir j'eus une bouffée de fraîcheur. Mais il le fallait et j'avançais. L'air chaud et sucré parvenait déjà à mes narines, et j'étais rapidement dehors.

Les journalistes étaient dehors et je les entendait « Kloé Jana Wassily, la Tsarine qui a fuit son pays viens tout juste de sortir de l'hôtel ou elle a passé la nuit. Elle est très attendue à la Maison Blanche ou elle doit avoir un déjeunet avec la présidente pour parler de la question de la Russie. » elle s'approchait de moi et automatiquement j'affichais un sourire radieux m'attendant à ce qu'il y ait des questions. « Mademoiselle la Tsarine, est ce que … » et c'est là que j'ai entendu la détonation. Jene compris pas tout de suite que j'avais été touchée, j'avais bien ressenti une pression, mais en voyant du sang sur le visage d'Addi je baissais les yeux vers mon épaule et un long cri de terreur s'échappait de ma bouche sans que j'arrive à le réfréner. Est ce que c'était le mien ou celui de la journaliste qui semblait être en état de choc. Je ne savais pas si c'était réel ou non, mais en tout cas, tout cela me semblait plus vrai que nature. C'était la panique, je voyais pourtant tout au ralenti. Est ce que c'était ainsi ne expérience proche de la mort? Addi pris une balle également je hurlais en me jetant sur elle. La panique, réelle ou non, se lisant dans mes yeux, mon visage et mes gestes. « Oh mon dieu! La Tsarine vient d'être touchée. C'est impossible, je répète LA TSARINE VIENT D'ETRE TOUCHEE! , Faites quelque … » mais avant qu'elle n'ait pu dire quoi que ce soit elle s'effondra sous le coup des balles. Les deux autres gardes du corps virent à notre secours en nous mettant à couvert le plus rapidement possible. Le sol s'avalait sous mes pieds je ne voyais pas où j'allais. J'entendais la respiration saccadée d'Addi à mes côtés. Et j'entendais les journalistes non loin. Mais plus que du russe par contre. Une fois reposées à couvert, nous reprenions notre haleine, toujours conscient que la journaliste russe était toujours là. Je ne disais rien. Je reprenais mon souffle.

Puis tout d'un coup je n'entendis plus du tout de russe, seulement une détonation et le bruit d'un corps qui tombe au sol. Et puis il débarqua et Mikhaïl prit une balle. Addison me força a m'enfuir avec elle et le contact de sa main sur mon bras était le seul repère que j'avais. Pourtant je savais que ça n'était pas vrai. Je voyais pourtant le sang inonder mes habits et puis mon épaule était sacrément douloureuse. Nous courions quand je sentis Addi se raidir. Je me retournais et vis qu'il l'avais atteinte à la cuisse. « JAAAAAAANEEEEEEEEEEEEE! NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON » je pris mon amie dans mes bras passais son bras autour de mon épaule et continuais à avancer tant bien que mal. J'entendais ses pas derrière moi. Ils se rapprochaient de plus en plus rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:40

C’était le moment fatidique. Être tuées faussements pour ne pas mourir en vrai. Je ne savais pas si c’etait un bon choix, je ne savais pas si… au fond… j’aurais envie de vivre encore, et si ils nous loupaient, et si nos visages devenaient hideux, ou steréotypés. J’aimais mon apparence, j’aimais les longs cheveux bruns, j’aimais mes yeux clairs…. Et j’aimais son visage à elle. Bien sur, tout le monde aimait son visage, elle était la magnifique tsarine. Moi… Un peu plus que les autres voilà tout. Parce que j’avais la chance de la voir non seulement dans ses attraits de jour, mais de la voir au naturel. Parce que j’avais la chance de partager ses journées… Chastement bien sur. Toujours. Je la protégeais de tout. En excellent chien de garde. Oui ;.. Excellent… Tellement excellent que l’homme que j’avais tué pour la protéger était désormais la cause de sa perte. Si elle savait ce que je m’en voulais.

J’etais… Anxieuse. Et ennervée… Mais alors que je déposais un doux baiser sur son front en lui assurant que tout allait bien et qu’elle resserrait un léger moment ses bras autour de moi, il n’y’avait plus ça. Il y’avait comme l’espoir. Parce que ce que nous allions endurer, allait nous permettre de survivre… Allait lui permettre de survivre, et meme si elle ne serait plus jamais la meme, et meme si je n’aurais plus jamais les memes yeux, nous serions en vie, et je continuerais ma tache, ma mission à ses cotés. C’était mieux que de tout perdre defitivement…. Peut être ? Un merci de sa part alors que j’ouvrais la porte, et je ne répondais que par un sourire, en la suivant dans la chambre. Les minutes passaient lentement. Trop lentement. Ou bien trop vite. Mais le temps n’était il pas toujours un peu trop taquin, un peu trop mauvais, un peu trop joueur. Je n’allais pas bien. J’avais l’envie de vomir qui me remontait dans la gorge, j’avais mon cœur qui sortait littéralement de ma poitrine. J’avais peur… Et comme toujours, je n’avais pas peur pour moi.

Le signal vint soudain, et je suivais ma tsarine dehors, les deux autres toutous sur les talons, jetant un dernier regard dans le miroir, à mes yeux d’un vert presque gris. Je les aimais mes yeux. Ils étaient tellement à les aimer… Je… ne serais jamais plus la meme… ? Il fallait sortir. Je n’avais pas mis de veste moi non plus, il faisait beau après tout, et puis… pour pousser la mise en scène, le sang se verrait mieux quand il se répandrait dans les recoins de ma chemise blanche. Cette pensée me fit une nouvelle fois monter la nausée. Je soupirais, et la main posée sur l’arme , le revolver que j’avais dans mon dos ,comme toujours, je sortais a la suite de ma tsarine.

Maintenant le temps se déroulait comme dans un vieux film… Un film dont la bobine tresaute parfois. Je n’etais plus vraiment moi même. Je n’etais plus actrice de ma vie, j’étais un peu comme un témoin… Ou plutôt si, j’etais actrice, je jouais un rôle. Je n’etais plus moi même. Droite, dans l’ombre de Kloe , j’attendais la suite des evenements, pendant que la journaliste parlait. Et puis la détonation, et puis la suite… Mauvais film en fait. J’entendais la balle partir, et puis je l’entendais perforer la chemise de ma tsarine, je recevais meme une trainée de sang sur le visage, je restais figée sur place. C’etait comme vivre un cauchemar. Je savais que tout était faux, je savais que tout était faux, je devais me le répéter sans cesse. Parce que voir ma tsarine se prendre une balle devant moi… Alors que je devais la protéger, c’etait… un cauchemar. C’était une vision qui revenait fréquemment chaque nuit… C’était… Non. « Non ! » J’avais été touchée moi aussi et Kloé semblait paniquer maintenant, parce qu’elle se jetait sur moi. Je chancelais un peu. Et je reprenais mes esprits. Le sol se teintait de rouge…. J’avais envie de vomir. J’avais mal à l’épaule… J’avais mal au cœur aussi. J’avais mal au cœur… Et une larme coulait de mes yeux. J’avais peur… ? Et si … Ce n’était pas faux… ? Et si… Au contraire tout n’était qu’hallucination.. ? Et si… Je fermais les yeux. Les reouvrais vite.

« Viens. » Pas le temps pour le protocole ou quoi que ce soit, j’entrainais la tsarine dans une ruelle, loin des coups de feu. Je me fichais des journalistes, je me fichais du reste. Une pause… ? Les deux chiens de garde donnés par Hunter qui tombaient à tour de rôle… Je recourais… Encore et encore, sans lâcher le bras que je tenais comme si ma vie en dépendait. Ce n’etait pas ma vie qui en dépendait certes… C’etait pire que ça… C’était ma sanité. C’était… Qu’importait. Il fallait courir. Il fallait… ? Est ce que c’etait encore une mise en scène… ? Et si Hunter avait voulu jouer un double jeu ? Et si c’était la vrai mort qui nous attendait au bout du chemin… ? Nouvelle détonation, je chancelais un peu. Pas ma cuisse bordel. Pas le bas du corps… Ca faisait mal. Mais un bras autour de moi, et j’entendais la respiration qui se saccadaient… elle avait peur elle aussi. Je fronçais les sourcils… Ce n’etait pas une bonne idée, j’etais sure que ce n’etait pas une bonne idée…. ? Pourtant nous continuions de courir… ? Courir jusqu’ou… ? Les pas derrière nous se rapprochaient. Soudain je m’arretais. Je n’avançais plus… plus du tout… Et je me retournais… Son cri m’avait touché tout a l’heure quand j’avais été blessé, et je n’avais pas réagi, je ne réagissais pas vraiment de toute façon… De façade j’etais plutôt froide quand nous étions en public. Mais son cri m’avait touché, parce que meme si elle savait que c’etait pour de faux, je lui importais… Je souriais… Maintenant, je souriais… ? Que tout cela soit faux ou vrai, n’avait plus d’importance… Je souriais et je me dressais au milieu de la rue. « Continue de fuir , je vais le retenir. » Je pouvais au moins faire ça… Il était juste la maintenant. Je ne savais pas ce qu’il avait prévu pour la suite… ? Je ne savais meme plus si … Quelque chose était prévu, mais j’etais la. … Et je tirais à l’aveugle, les yeux un peu voilé par la douleur, peut être bien que je l’avais touché… En tout cas… Je risquais de ne plus vraiment réagir.. ? J’avais perdu les derniers morceaux de sanité qui me restaient non… ? Peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:40

C'était le moment final. Il fallait que je sois à la hauteur.....que je me montre froid et dangereux. Et surtout que la vidéo choque le monde entier. Qu'elle fasse se lever le peuple Russe loyaliste contre les ultranationalistes et leurs alliés. Ils voulaient la guerre.....Ils l'auront. Il fallait.... J'étais planqué dans un coin sombre quand le premier coup partit. Personne n'aurait pu me voir et personne ne m'avait vu. Kloe et Jane furent touchées à l'épaule. Et les deux gardes qui suivirent la Tsarine et son garde du corps les emmenèrent dans un coin tranquille. Ensuite.....le carnage. Des balles dans les corps et des trous de partout, dans tous les vêtements....Et le sang....Du faux sang sortant de vrais trous causées par de fausses vraies balles. J'avais l'impression de me retrouver au milieu d'un champ de bataille avec tous ses cadavres...Et mes hommes ainsi que les deux femmes qui étaient mes véritables cibles jouaient bien....D'ailleurs même trop bien à bien y réfléchir.

Quand Addison me poussa violemment pour s'enfuir, je me retournais juste à temps pour lui coller une balle dans la cuisse. Et avec le faux sang s'écoulant de sa fausse blessure, je la suivis sans peine. Dès que je sortis dehors, la caméraman survivante me suivit. J'entendis le coups de feu. Et me planqua. Pour voir Addison tirer à l'aveugle. Je tirais mon pistolet de son holster et fit feu à deux reprises La première siffla à côté de sa tête, la deuxième lui toucha l'autre épaule. Puis je sortis de ma planque pour lui coller trois balles dans le ventre et 1 balle qui l'atteignit juste en dessous de la poitrine du côté droit. Mais la Tsarine arriva et la tira dans la ruelle. J'essayais de tirer sur la Tsarine mais mon arme étant vide, je la jetais pour dégainer celui avec un silencieux. Et je tirais sur la Tsarine à deux reprises. Et les deux balles lui atteignirent le dos. Bientôt, elles se retrouvaient dans un cul de sac. Et je les avais bloquées. Et tandis que la Tsarine regardait le mur avec fatalité, me tournant le dos par la même, je lui tirais dans le dos à deux nouvelles reprises.

Et je prononçais d'une voix forte en Russe, histoire de me faire passer pour un pro ultranationaliste extrémiste :

- Vous nous avez prostitués à l'Ouest trop longtemps, vous notre soi-disant leader. Vous avez détruit notre économie....notre culture...notre honneur. Notre sang a été versé sur notre sol. Son sang.....sur vos mains....Et par cet acte de trahison, vous vous êtes condamnées à mort....A une exécution froide et sans pitié....Vous qui n'est qu'une souillure et un assassin pour le peuple !

Je pointais mon arme sur la Tsarine prêt à tirer....
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:41

Tout se passait très vite. A la fois devant mes yeux mais aussi dans ma tête. Je ne savais plus où j'étais. J'avais l'impression qu'en fait c'était très réel. Addi venait de se faire toucher. Et je ne pouvais pas le supporter. Non, je n'aurais jamais du l'embarquer la dessus. L'instinct de protection me fit bondir à ses côtés en quelques secondes pour l'aider. Ignorant mon propre mal, ou le mal que j'avais l'impression de ressentir car mon esprit semblait tout de même me faire souffrir alors que je savais que je ne risquais rien du tout. Addi me disais de la suivre, ce que je faisais sans me faire prier. Nous courions sans savoir où nous allions. J'avais comme … tout oublié au plan qu'Alex Hunter nous avait exposé quelques moments plus tôt. Oh que je le détestais à présent. Et oui j'avais été celle qui avait proposé l'idée, mais je n'avais pas pensé à ce côté la. Plus humaine que nous en ce moment il n'y avait pas.

Et ma réaction à la balle touchant la cuisse d'Addi fut celle d'une humaine. Pas Tsarine ou ex-Tsarine, même pas invitée de la Présidente des États Unis. Non une simple humaine, qui a peur pour sa vie et celle de son amie et qui sait qu'elle doit fuir. Je criais son nom puis l'agrippais autour de mon cou. Comme par magie l'adrénaline semblait bloquer toute douleur dans mon épaule qui suintait le sang – même si c'était pour de faux. Je ne voulais pas la voir blessée. Et je m'en voulais terriblement de la voir dans une telle position. Je n'aurais jamais du lui demander de faire ça. J'aurais du lui ordonner de rester en dehors de tout ça. Et au lieu de ça. Elle souriait. Oui je vous jure elle avait un énorme sourire aux lèvres. Je me demandais pourquoi, mais nous étions dans l'urgence et prendre le temps de le demander nous ralentirait. Le moment fatidique allait arriver. Non, il ne le fallait pas. Elle ne … sa phrase me déchira le cœur. Continuer? Continuer sans elle? N'importe quoi! Mais elle me poussait. Elle me poussait en avant, loin d'elle. Comme si elle ne me voulait plus à ses côtés. Mes jambes s'étaient actionnées toutes seules. Alors que je ne voulais pas la quitter, mes jambes n'en faisaient qu'a leur tête et s'éloignaient d'elle. Je me retournais forçant mes jambes à s'arrêter et je fis marche arrière. Elle avait été touchée a l'autre épaule. Je ne pouvais pas la laisser là bas. C'était Addi. MON ADDISON! Je courais vers elle, désarmée puisque je n'avais pas d'arme sur moi. Et je la tirais. Elle avait peut être mal mais … il le fallait. Alors qu'Hunter m'avais dans son champ de vision et toute la place de me dégommer sur place … plus de balles. Je saisis l'opportunité pour à mon tour tirer Addi et la pousser devant moi. J'étais derrière. Addi quelques mètres devant moi et j'entendais sa respiration saccadée et la mienne comme à l'unisson. Mais deux coups retentirent et me paralysèrent sur place. Mon dos. Mon dos venait d'être toucher. Je remarquais qu'Addie était face à un mur. Nous faisions volte face, mais il était là. Nous ne pouvions plus nous échapper. J'aurais du me souvenir que c'était faux. Je le savais au fond de moi même. Mais comment dire … je me retournais vers le mur et tapant des deux poings dessus je me mis à hurler en russe d'une voix rauque et forte qui ne me ressemblait pas

« PUTAIN! » oui j'avais conscience que c'était filmé. Que tout le monde le verrait. Mais … pour moi … c'était comme si je le vivais comme ça. Je devais être réelle. Et sincère. Et telle était ma réaction.

Deux autres coups me mirent à genoux et ma tête se heurta au mur. Je sentais le sang s'infiltrer dans ma chemise. Et dans mon pantalon. Rouge et luisant. Il faisait déjà une flaque à mes pieds. Je baignais dans mon propre sang. Affaiblie par l'impact des balles et sonnée par le choc de ma tête contre le mur en briques rouges je me retrouvais assise sur mes talons et tournais la tête alors qu'il débitait en Russe son baratin. Mon acte de condamnation. Mais mes yeux ne le regardaient pas. Je cherchais Addison. Le sang qui coulait d'une plaie fraîche sur mon front m'empêchait de voir.

« VIVE LA RUSSIE LIBRE! VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE » hurlais-je en boucle de toutes mes forces. Alors que mes mains cherchaient Addi puisque je ne pouvais plus voir. Mes paroles résonnaient dans la ruelle, avec écho et fracas. Et j'attendais, car je savais que ça allait venir. Le moment ou je devrais mourir. Alors je continuais à hurler à plein poumons que la Russie devait être libre.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:42

Je me rappelle c’était au tout début, c’etait le commencement de la fin… J’etais une Junkie. Ce n’était pas très grave, il y’avait cette maladie qui me rendait bizarre… ces genres d’hallucinations. Et puis la drogue. Toujours la drogue. Cette poudreuse blanche qui nous fait nous envoler. Mais un jour j’avais trouvé un boulot. On m’avait entrainé pour ça… Ca m’avait barbé au début, c’etait… lassant, et tellement loin de ce que j’avais pu imaginer comme choix de cariere… Pourtant j’etais restée… Je m’étais accrochée… J’etais… tombée peut être. Dans un piege indicible. Invisible. Et depuis je protégais la tsarine comme j’aurais protégée ma propre vie. Non.. .Plus encore que j’aurais protégée ma vie, parce que pour moi elle comptait bien plus que ça. Pas la peine d‘aller dans les chemins psychologiques, ou d’imaginer des pretextes. Je l’avais dis. Je le repete. Elle n’etait plus un travail. Elle était ma raison de vivre. J’etais comme dépendante de sa survie… C’etait… Pathetique peut être… ? Mais c’était pour ça, pour elle, que j’endurais tout ça. J’aurais pu endurer bien pire. C’etait pour cela que je me dressais en lui souriant au milieu d’une rue, au milieu d’un carnage, au milieu du désastre. Je lui souriais parce que je comptais pour elle, et que j’allais enfin faire ce pour quoi j’existais. Meme si… C’etait pour de faux. Peut être que j’oubliais que c’etait pour de faux. Tout sonnait tellement vrai. Et puis je tirais. Et puis la suite… Elle n’etait pas partie finalement, elle m’entrainait dans la ruelle… Elle… Non, pas par la. Je n’avais plus vraiment la force de parler.

J’etais devant elle. La ruelle. Tout se saccadait, tout disparaissait… Tout était flou en fait. La vie qui partait peu à peu. Peut être qu’il m’avait touché ou il fallait pas. Et si les gilets n’etaient pas bons, et si… Je crois qu’a ce moment je ne me souvenais plus que tout n’etait qu’un simulacre. Une farce. Et peut être que c’était tant mieux. Ca ne rendait que tout cela plus réel. Elle était touchée. J’étais partie au pays des reves, mais elle était touchée et je revenais sur terre, retrouvant un temps ma vision. Elle tombait a terre. Sa tête cogna le sol, ou le mur, je ne savais pas trop, je savais juste qu’elle était a terre, que j’etais touchée, que du sang coulait de nos corps pour se mélanger sur le sol en une cruelle mare. C’etait mon sang. Le sien. Quitte a mourir au fond, autant mourir avec elle. Hunter parlait maintenant, et ma Tsarine criait. Elle criait vive la russie libre. Moi je n’avais meme plus la force de crier. Je voulais garder mes derniers souffles. Est ce que c’etait sensé faire si mal ? Est ce que… ?

Je me postais devant elle, avec le peu de force qu’il me restait, je me postais devant elle, et je tirais ma dernière balle, lâchant mon flingue de désespoir. J’allais mourir. Mais je mourais avant elle, je mourais en la protégeant. Peut être que… Peut être… Il n’y’avait plus d’espoir…

Je la regardais quelques secondes qui me semblèrent une éternité tant elle était belle, et je lui murmurais ces quelques mots. « Si je dois mourir, il n’y’a pas plus belle mort que mourir a vos cotés, en vous protégeant. ». Peut être que je souriais. Je caressais sa joue l’espace de quelques instants, et je me jetais sur Hunter. Parce que c’etait un acte desesperé. Parce que bien sur. J’allais mourir. Pour de … Faux ? Ou pour de vrai. J’allais mourir, et quitte a mourir je la sauverais. Je … serais… Et je me jetais sur Hunter lui plantant les dents dans le cou, avant de tomber en arriere… Sous ses balles… J’allais… mourir.. ? C’etait… fini ?

C’etait…. Fini ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:42

Tout se passait très vite. Et mes deux comparses me donnaient l'impression de le vivre pour de vrai. Moi je jouais....j'étais le méchant qui allait les tuer. Et qui avait flingué tout le monde. Cétait un carnage. Un bain de sang. De faux sang bien sur....Ou de vrai sang mais pas le leur. Je me retrouvais à leur courir après, moi un directeur de SMP, plus grosse fortune de ce monde, pour les abattre et soulever les Insurgés, les Loyalistes et tous les autres contre nos putains d'ennemis. Ils voulaient la guerre. Ils l'auraient. Au prix du sacrifice de deux personnes. De la Tsarine de Russie et de sa garde du corps, belle, jeune et presque innocente. Je les avais acculées dans une impasse. J'avais tiré sur Addi à trois reprises, une balle qui l'avait atteint en dessous de la poitrine et deux dans le ventre. Elle s'était écroulée et Kloe était venue la chercher.

Alors elle s'était prise deux balles dans le dos de ma part et encore deux autres tandis qu'elle regardait l'impasse avec fatalisme. Elle frappait sur le mur avec rage et envoya des obscénités. Sa sincérité, le réalisme de sa réaction me firent chaud au coeur. Et l'abattre c'était m'abattre moi aussi. Car oui, même si je suis américain j'ai des descendants Russes, de fiers guerriers. Et je suis fier des deux nations, des deux sang qui coulent dans mes veines et qui ont forgés ce que je suis. Quand la Tsarine se prit les deux balles dans le dos, sa tête se heurta au mur. Affaiblie par l'impact des balles et sonnée par le choc, elle se retrouva assise face à moi, dos au mur et ne me regarda pas tandis que je lançais une diatribe violente en Russe qui s'adressait à elle et seulement à elle. Son acte de condamnation à mort. Elle cherchait Addison du regard, qui agonisait lentement mais sûrement ou du moins le jouais très bien. Puis la Tsarine hurla à pleins poumons, cria que vive la russie libre. Je la laissais hurler et pendant ce temps, Addi se posta devant elle avec la force qui lui restait et me tira sa dernière balle dessus dans un baroud d'honneur désespéré, cette même balle qui me fit une vraie balafre sur la joue et m'érafla l'oreille. Addi voulait mourir en la protégeant. Elle serait la première à mourir.

Addi regarda quelques secondes Kloe et murmura quelques mots qui me firent presque pleurer car si j'avais été à sa place j'aurais fait de même. « Si je dois mourir, il n’y a pas plus belle mort que mourir a vos cotés, en vous protégeant. ». Je pensais qu'elle se lèverait et se mettrait devant moi en signe de défi mais elle se jeta sur moi et me mordit au cou jusqu'au sang. Pour la détacher de moi, je lui mis un coup de genou dans le ventre puis un coup de coude dans le visage. Elle retomba au sol et je dégainais mon arme. Et tira. Les deux premières balles explosèrent le goudron juste à côté de sa tête puis j'ajustais ma visée et lui tira à quatre reprises dans le ventre puis je lui tirais mes deux dernières balles dans la poitrine du côté gauche. Elle ne serait pas morte de suite mais agoniserait du fait des blessures graves qui lui ont été infligées. Je déchargeais mon arme et enfonça une nouveau chargeur dans le pistolet avant de viser la Tsarine et de lui décharger deux chauds pruneaux dans le ventre.

Je m'approchais d'Addi qui agonisait pour les besoin de la vidéo et posa une main sur son cœur car j'avais besoin de l'entendre battre. Je la regardais dans les yeux, puis l'embrassa sur le coin des lèvres tout en plaquant mon arme sur son coeur. Et je tirais à deux reprises. Avant de retirer le canon de mon arme de son coeur et de l'embrasser sur le front. Avant de lui dire en russe à quel point j'étais désolé de devoir abattre une innocente jeune femme de cette manière. Et puis la rage au coeur, je me levais et défia la Tsarine du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:43

Addison, mon esprit se brouillait et je ne pouvais plus penser qu'a elle. Je l'entendait suffoquer à mes côtés. Je savais qu'elle était là certainement dans un état aussi piteux que moi. Je n'osais même pas la regarder de peur de me sentir encore plus coupable que je l'étais. Je n'aurais jamais du. Non je n'aurais jamais du! Elle n'avait rien à faire dans tout ça. Addison était … C'était Addison quoi je ne pourrais pas décrire ce que c'était il n'y avait pas de mots pour le décrire.

Elle se plaçait devant moi et tirait une nouvelle fois. Elle disait que quitte à mourir autant que ça soit à mes côtés. Je souris faiblement en posant ma main sur son épaule avec tendresse. Puis je la sentais bouger, pour faire quoi? Qu'est ce qu'elle faisait? Est ce qu'elle me laissait là? Non elle ne pouvais pas hein? N'est ce pas? Oh oui c'est égoïste. Mais non. Par contre j'entendais Hunter hurler. Qu'est ce qu'elle avait fait? Je la sentis tomber au sol. Je savais que c'était elle. Est ce qu'elle allait bien? Qu'est ce que? Mon propre sang, et pas celui du gilet m'aveuglait j'étais comme aveugle. J'avais arrêté de scander Vive la Russie Libre. J'essayais d'ouvrir les yeux mais je ne voyais rien ou presque, que des ombres. Celle d'Addi allongée au sol. Je ne vis pas son arme pointée vers moi mais par contre je sentis deux impacts dans mon ventre. Je serrais les dents mais essayais de ramper vers Addison. Je le vis s'accroupir et se pencher vers elle. Qu'est ce qu'il faisait. Il n'oserait tout de même pas! Avec une force insoupçonnée et malgré la douleur qui barrait mon ventre, je lui courus dessus abattant un crochet du droit dans sa mâchoire. Et je vous prie de croire que ça fait très mal à mon poing.

Je la couvrait de mon corps. Mais elle était sans vie. Du moins si ma tête savait qu'elle était encore en vie, mon cœur lui ne le réalisait pas … ne le réalisait plus. Je lui hurlais en Russe « Je t'interdis de la toucher fils de pute! » je fermais ses yeux doucement et déposais un baiser sur la joue d'Addi. « Jane … » murmurais-je doucement.

Puis je relevais la tête vers lui. « T'es qui pour faire ça? Abattre ainsi quelqu'un qui t'a rien fait!? C'est moi que tu voulais n'est ce pas? Hé bien vas-y. Qu'est ce que tu attends. Mais laisse moi te dire que ce n'est pas en m'ôtant la vie que tu stoppera les choses. Si ça peut te faire plaisir fais le! » j'ouvrais mes deux bras. De toutes manières Addison était morte. Je ne pensais plus. Je n'avais plus peur de mourir. Car en mourant je la rejoindrais … ou pas … je n'ai vraiment plus les idées claires. « Tu peux me tuer, mais tu ne tuera pas mes idées. Et les contre les idées il n'y a aucune balle assez puissante. Vas-y! Fais couler mon sang. Jusqu'à ma dernière minute je me battrai pour la Russie Libre. Tu me tues, ok. Mais tu ne tues qu'une personne sur tout un groupe. Je suis peut être la tsarine, mais il y a d'autres qui partagent mes idéaux. Et eux tu ne pourra pas tous les abattre froidement comme un lâche! » déposant la tête d'Addi doucement au sol, je me levais péniblement. Les larmes et le sang se mélangeaient sur mon visage et je me remit à hurler à plein poumons « VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE! VIVE LA RUSSIE … » je n'eus pas le temps de terminer puisque je tombais évanouie sous l'impact des balles.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:43

Addison Jane Klyde Sachs. Le Jane pour mon vrai prénom, l’officiel. Addison pour mes proches… Ils sont peu. Klyde parce que j’ai toujours aimé. Et Sachs… Parce que ça sonnait plutôt bien comme nom. Ce n’est probablement pas le nom que mes parents m’ont donnés, mes bons parents… Que je n’ai plus vu depuis des années. J’ai trahi ma famille je crois. Je l’ai abandonné. Ou plutôt ce sont eux qui se sont défaits de moi. Je n’avais rien demandé. Je n’etais rien qu’une gosse. Addison Jane Klyde Sachs. Junkie. Perdue. Et Garde du corps de la plus belle et de la plus intéressante des femmes. J’aurais donné ma vie pour elle. Je donnais ma vie pour elle. En un sens, de toute façon, ma vie ne valait rien. Et mourir pour elle ,était la plus belle des reccompenses. A part que je ne mourais pas. A part que… ce n’était pas pour de vrai. C’était pour de faux. C’etait… de la mise en scène. C’etait je ne sais pas… Ce n’etait pas … vrai. Alors pourquoi ,pourquoi on se mettait dans des états… ? Demain tout irait mieux. Mais demain Jane serait morte, on ne m’appelerait plus jamais ainsi… En public. On ne verrait plus jamais mes yeux… D’ailleurs je n’y voyais presque plus. Je me dressais face à Hunter, je le mordrais. Il n’y’avait plus rien qui comptait. Son simulacre, la comédie. Plus rien n’avait de sens. Plus rien n’allait… ? C’était comme une chanson dont les notes disparaissent petit à petit. C’était… Comme la vie qui s’échappe. Les étincelles s’en vont. Volètent…. C’est ça que ça fait quand on meurt… ? C’est ça…. ?

Mais mourir à ses cotés. Je meurs à ses cotés. C’est patriotique. Tout ce que je dis. J’esperais que les loyalistes l’aient entendu. J’esperais qu’eux aussi ils seraient prêts à mourir pour elle. Mourir pour la venger. J’esperais que…

Je n’avais plus beaucoup de force, mais j’avais dans mes yeux une fière étincelle. J’etais fière d’elle. Fiere de ce que je l’entendais dire. Elle n’etait pas seulement une femme exceptionnelle. Elle était le symbole de la liberté. Elle était… la liberté incarnée. Je ne voulais pas… je ne voulais pas qu’elle meure. Mais moi, je me sentais déjà sombrer dans les méandres de la mort… ? Dans les méandres de l’inconsience. C’etait… le début du chaos… Du K.O… ? moral. Mental…. Et quand je sentais ses lèvres pres des miennes, je mordais jusqu’au sang. Il avait mauvais gout. J’avais oublié qu’il était un allié… Les balles dans mon cœur, je sombrais… Et je ne voyais plus que la suite en images flou et saccadées. Je me sentais contre quelque chose de chaud.. Kloé. Je me sentais protégée… Mais je me sentais morte aussi. Tout était… Si bien joué. Peut être que je mourrais réellement… Et je m’accrochais dans un dernier soubresaut à son t-shirt. Ce n’etait pas moi la femme publique, ce n’etait pas moi qui faisait des discours… Alors au lieu de ça… Au lieu de dire quelque chose d’intelligent, au lieu de dire quelque chose de patriotique… de fidele.. Je grommelais quelques mots dans ma langue natale… L’allemand. « Je vous… » et c’etait le vide. Je crois que j’etais toujours accrochée a une des parties de ma Tsarine. MA tsarine… Que je ne verrais peut être plus jamais sous cette forme la… Je crois que…

Je ne suivais plus la suite. J’etais parti au pays des reves, dans des longs corridors grisâtres… de l’autre coté des arc en ciel… Tout était si … tout était si parfait… ? Si sombre aussi… Et si… Et si la vie n’etait qu’un reve… ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:43

Après le meurtre d'Addison et qu'elle m'ait mordue la lèvre jusqu'au sang, ce qui n'avait pas été prévu et me faisait rager au point de perdre le contrôle et d'en sortir mon revolver pour lui coller les 6 cartouches dans le corps qui tressautait nerveusement et dont les impacts puissants projetaient du sang autant qu'ils faisaient des trous digne de cratères. Je lui crachais dessus, sur la chemise ensanglantée et rechargeais l'arme avec son chargeur rapide puis la tsarine me fonça dessus et m'envoya un percutant crochet du doigt.

Je perdis le Magnum dans l'acte qui me tomba au pied et lui lançais un regard noir tandis qu'elle me parlait de belles choses. Des choses que je pensais ironiquement. Des idées pour lesquelles je donnerais ma vie. « T'es qui pour faire ça? Abattre ainsi quelqu'un qui t'a rien fait!? C'est moi que tu voulais n'est ce pas? Hé bien vas-y. Qu'est ce que tu attends. Mais laisse moi te dire que ce n'est pas en m'ôtant la vie que tu stoppera les choses. Si ça peut te faire plaisir fais le! » Je la laissais continuer « Tu peux me tuer, mais tu ne tuera pas mes idées. Et les contre les idées il n'y a aucune balle assez puissante. Vas-y! Fais couler mon sang. Jusqu'à ma dernière minute je me battrai pour la Russie Libre. Tu me tues, ok. Mais tu ne tues qu'une personne sur tout un groupe. Je suis peut être la tsarine, mais il y a d'autres qui partagent mes idéaux. Et eux tu ne pourra pas tous les abattre froidement comme un lâche! » Elle déposa la tête de sa garde du corps au sol et continua à scander « VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE VIVE LA RUSSIE LIBRE! VIVE LA RUSSIE … »

Je m'attrapais la mâchoire comme pour me la remettre en place et mit une violente baffe dans la figure de la future ex Tsarine. Une frappe si violente qu'elle tomba au sol. Je dégainais mon poignard et lui enfonça la vraie fausse lame rétractable dans le nombril, lame qui resta plantée dans son ventre tandis qu'elle était sous le choc de la blessure. Je repris mon revolver, et tira sur la Tsarine. Les six cartouches de Magnum trouèrent son ventre, firent d'impressionnants trous dans le chemisier et furent arrêtés par le gilet ultra-résistant. Elle arrêta de scander, ouvrant de grands yeux. Cette fois, je pris la parole. Des paroles qui devinrent de l'acide dans ma bouche. [color=white]<< Les loyalistes, tous, nous les écraserons. Nous imposerons nos idées par la violence s'il le faut. En te tuant toi, je ne tue pas qu'une idée. Je tue un symbole. Le symbole de la liberté et de la Russie libre. Gloire à Reznov ! Va en Enfer sale pute !>>. Mon pistolet cracha la mort dans son torse. Sa poitrine fut trouée par la dizaine de cartouches que je lui tirais dessus, me montrant sans pitié et sans coeur. Quand tout fut fini, la caméraman sortit, me vit et sa caméra tomba au sol, filmant sa mort en direct. Elle se prit 2 balles dans le coeur et tout fut enfin fini. Les vidéos furent coupés.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:44

Mes oreilles bourdonnaient, c'était un peu étrange comme sensation. J'avais pourtant le souffle coupé. Le choc des balles aussi fausses soient elles m'avaient un peu estomaquées. J'entendis le bruit de la caméra tomber à terre mais je prenais le soin de ne pas rouvrir les yeux pour ne pas tout gâcher cette … expérience singulière. Trois coups de feu. C'était fini. Je soupirais d'aise. J'avais du retenir mon souffle.

Je me relevais péniblement et avec ma main essayait de dégager le sang qui commençait à sécher sur mes joues et devant mes yeux. Fiou. Ça avait été assez épuisant dis donc. J'entendais les bruits de gens qui accouraient vers nous pour s'occuper de nous. Mais j'allais bien. Maintenant je me sentais tellement idiote d'avoir eu peur. Peur. Je me retournais immédiatement vers Addi qui me regardait en souriant tout en se massant le cou. Je me jetais dans ses bras. « Addi! Ça va?» dis-je sincèrement et inquiète pour elle – comme toujours.

Mais je devais faire attention les impact de balles n'avaient pas été réels mais qui sait ça pouvait avoir traumatisé quelques parties de mon corps, et causer des dommages bien plus que je le ne pensais. Alors qu'une flopée d'infirmiers s'affairaient autour d'elle me l'arrachant des bras je me débattais pour pouvoir rester auprès d'elle. Mais non, ils étaient plus fort que moi et finirent par réussir à me maintenir au sol. Je vis Hunter revenir vers moi.

« SALAUD! C'était obligé d'être aussi violent? T'es vraiment un enfoiré de pre … » mais je tombais évanouie sous l'effet de l'anesthésiant qu'un des urgentistes cru judicieux de me placer sur la bouche et le nez. La force s'en allait de moi.

Ils placèrent Kloé Jana Wassilly sur une civière. Et peu de temps sa fidèle garde du corps également. A allure rapide mais néanmoins discrète l'ambulance emmena les deux jeunes femme accompagnées d'Alex Hunter vers un hôpital. Toute une aile avait été fermée, soi disant pour cause de travaux, mais en réalité elle allait être le spectacle de bien des choses. De changements d'identité plus précisément. Avec douceur ils firent sortir les deux jeunes femmes de l'ambulance et les amenèrent dans une grande salle blanche bien équipée. Sur les murs on pouvait voir des photos 3D sous tout les angles des nouvelles têtes des deux jeunes femmes. La pièce devant être stérile, les médecins ne laissèrent pas l'agent Hunter pénétrer dans la salle d'opération il dut donc se contenter de regarder les choses de la gallerie. Où il n'était pas seul d'ailleurs puiqu'il y retrouva des collègues et même la présidente des Etats Unis. Il passa un coup de fil pour avoir des nouvelles de santé de ses hommes impliqués dans le faux assassinat puis il regarda les opérations se dérouler sous ses yeux impuissants.

Avec pudeur on déshabilla les deux jeunes femmes. On regarda si il n'y avait pas eu de dommages en dehors du gilet. Mais non rien de bien grave. Tout pourrait cicatriser et guérir sans problème. Mais la main de la Tsarine était néanmoins cassée à cause de la droite qu'elle avait flanqué à ce roc qu'était Hunter. Les deux chirurgiens arrivèrent. Puis commença le ballet de leurs mains. Après les coups de feutre, les mesures, arrivèrent les vraies choses. Celles qui feraient que les deux jeunes femmes ne seraient plus jamais les mêmes. Coups de burin, scie électrique, tampons et scalpel. C'était un vrai carnage. Les tatouages, les signes de naissances, toute chose qui pouvait caractériser autrefois Jane et Kloé avaient disparu de la surface de leur corps. L'opération dura plus de douze heures. Heures pendant lesquelles Hunter eut le temps de faire un rapport de la situation. Et de recevoir les nouvelles identités et passeports des jeunes femmes. Addison J. K' Sachs et Anya Svetlana Archfield devrons nous dire maintenant. Sorties de la salle d'opération toutes couvertes de sparadraps les deux jeunes femmes sont maintenant depuis une heure et demi en salle de réveil.

Mes paupières étaient lourdes. Et j'avais la gorge sèche. La dernière chose dont je me souvenait était de parler à Hunter. Ainsi je continuait à lui parler comme s'il était dans la pièce, et il était là. Pour Addi je le savais je sentais sa présence à mes côtés. J'essayais de tourner la tête et ouvrir les yeux mais ça faisait tellement mal. « ADDI? » J'essayais de bouger « HUNTER C'EST QUOI CE BORDEL? » demandais-je d'une voix que je ne me connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 404
Points : 826
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    Sam 15 Sep - 18:44

Lentement j’ouvre les yeux. Mes paupières sont lourdes. Tout me semble si… si loin. La bas dans les nuages vit un petit poney, qui de sa crinière arc en ciel, me raconte des choses. La bas… de l’autre coté des nuages. De l’autre coté du temps. Dans le pont des pensées, dans le puits des idées. Je me nois. Je sens de l’eau dans ma bouche, c’est comme si une raie volante géante venait de m’avaler. Je crois que tout est rose. La vie peut être est elle encore belle ? Mais c’est Kirby… ? Petite boule rose qui se dehanche… Attends moi. Ne pars pas. Ne fuis pas… J’ai mal ? Et puis j’ouvrais les yeux. Nous n’etions déjà presque plus seule. Et J’avais un peu de mal à sortir de mon delire. De mon inconsient… Je n’avais pourtant… Non pourtant je n’avais rien fumé. Mais qui sait… ? Peut être que… Les chocs et tout avaient declenché une nouvelle crise. Pas bon. Bon… De toute façon qu’importait, c’était fini. Je me relevais tant bien que mal, encore un peu vaseuse, encore un peu dans la brume, et je massais un rien les epaules, et la nuque. J’avais mal. Je n’etais plus toute jeune en fait… Plus de première jeunesse je crois. Je commençais a payer par mon corps le prix de mes années de debauche. Vas te faire foutre la voix intérieure moralisatrice. Je souriais un peu, parce que je voyais Kloé qui se relevait, et j’avais a peine le temps de lui lancer un vrai sourire qu’elle était déjà dans mes bras. Quel honneur. Je souriais un peu plus, et répondais d’une voix encore un peu rauque. « Mieux maintenant. Et toi ? » La, d’un coup, bizarrement je la tutoyais… Enfin… En anglais c’etait du pareil au même. J’etais plus familière dirons nous. Et je regardais un peu les traces de sang sur sa chemise, sur son visage, essuyant une trainée sur sa joue avec la manche de ma chemise qui n’etait pas bien plus propre. « C’est fini. » je devais sourire encore un peu. Pour masquer la suite. L’apprehension. Je ne voulais pas… Perdre mon visage… Je ne voulais pas qu’elle perde le sien… Et puis soudain c’etait fini, les médecins qui nous attrapent pour nous séparer l’une de l’autre… Je me débats un peu, mais c’est vain. Je caresse sa joue un dernier moment avant que l’on ne me tire en arriere. « Doucement bandes de cons. » Je gromele en Allemand. Ma langue natale à tendance à revenir quand je suis ennervée, fatiguée, ou sur les nerfs. Et déjà fatiguée, perturbée par ses gens autour de moi, je baissais soudainement les bras et me laissais faire, souriant encore plus quand je l’entendais agresser Hunter. Elle avait raison. Il avait été trop violent. Mais la vengeance sera rude. Parce que pour moi, il n’avait pas respecté sa part du contrat. Il voulait faire quelque chose qui frappe. Quelque chose qui… Fasse mal. Mais de la a la trainer presque dans la boue, dans une ruelle pleine de sang. Il avait été trop loin….

Cela dit… Je n’eus pas le temps de songer d’avantage a ma vengeance… Puisqu’on m’anesthesiait déjà. C’etait… Hoo… Des petits cochons bleus qui sautillaient partout. Des dinosaures verts qui couraient après des Kirbys et des etoiles. Ca y’est, c’était reparti, je délirais totalement, et je voyais une galette blonde qui se déhanchait à mort. C’était merveilleux. Je ne sais pas quel était leur produit mais il était sacrement puissant. Pendant des heures je voyais des éléphants défiler en chaussette, et d’autres joyeusetés du genre…

Nouveau réveil. J’etais encore plus mal qu’avant, et je ne reconnaissais pas vraiment les lieux… Une chambre d’hopital je crois. Une salle de réveil peut être. Je sentais malgré l’odeur des médicaments et ces odeurs si propres aux hôpitaux,… Je sentais son odeur à elle, son parfum, sa présence auprès de moi… Quelque chose avait changé pourtant… Je ne.. J’avais tellement mal partout… Portant ma main sur ma tete pour bouger une meche de cheveux de devant mes yeux, je retenais un cri. Mon tatouage n’etait plus la. Mon tatouage n’était plus sur mon poignet… Je… Alors ca y’etait. Ils ne nous avaient meme pas prévenu avant. Connards. Hunter… Je grommelais un peu, et je tentais de me relever sur mon lit en entendant mon prénom crié.

« Je suis la. Je suis la…. »

Mais il était inutile de tenter de me lever, j’etais couverte de bandages, je supposais qu’elle aussi, et peut être que… Peut être que j’avais peur de ce que j’allais voir… elle criait encore. Contre Hunter… qui n’etait pas, mais que je ne supposais pas loin… Je fermais les yeux un temps. Mal à la tete… Morphine s’il vous plait… ?

« Vous allez bien madame ? »

Meme ma voix n'était plus vraiment la meme.... Même... Ma voix...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage    

Revenir en haut Aller en bas
 
RP Addi / Svet / Alex - Whole World is a stage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M - All the World is a stage and all the men are merely players [FINIE]
» Lim Han Byul - all the world's a stage ~
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Danse ta vie vie, danse [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RPs-