Partagez | 
 

 Ga Ga Oulalala Ah uu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 412
Points : 846
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: Ga Ga Oulalala Ah uu.    Mer 7 Déc - 1:56



Lisbeth A. Connor

Age : 32 Ans.
Date et lieu de naissance: 6 Juin — à Londres.
Nationalité : Anglaise.
Ascendance : Sang Pur.
Orientation Sexuelle : Tu ne veux pas savoir.
Statut : Tu ne veux pas savoir non plus.
Baguette : Bois d'Ebene. 29 cm. Un cheveux de Vélane.
Patronus : Une biche.
Maison / Ancienne Maison Elle est allée à Durmstrang
Metier / Année d'étude Officiellement, elle est ecrivain. Officieusement , elle est mangemort.
Don Spécial Elle est empathe.
Personnalité de votre avatar : La sublime Eva Green.

Elle ne montre jamais rien. Elle a des cicatrices à l'interieur des mains. Elle ne parle que trés peu. .
Si tu savais.... Ah oui... Si tu savais.


Vous & ce que vous êtes

« Je me souviens d’Aether. C’était une fille pleine de sourires, toujours protectrice envers ses petites sœurs. Elle promenait, et ne leur lâchait jamais les mains, elle refusait même les bonbons que l’on lui tendait, si cela signifiait perdre ses sœurs du toucher ou du regard. Elle était si douce, un vrai petit ange. Elle dévorait les livres de la bibliothèque, et avait un esprit tellement inventif. Vraiment, je pense qu’elle aurait pu devenir écrivain ou professeur. Oui, un métier en rapport avec les enfants peut être. »

Un de ses professeur de primaire.


« J’étais la. J’ai vu le changement en Aether quand ils ont emmené le cadavre de sa petite sœur. Quand Emily nous a quitté, un morceau d’Aether est parti avec elle. Un morceau de son cœur je crois. Ou bien son cœur tout entier. Non, elle n’a plus jamais été la meme après ça. Il n’y’avait plus les sourires, il n’y’avait plus rien en elle d’humain. C’est a ce moment la qu’elle a developpé sa froideur. »

Son oncle


« Elle m’a manquée cette année la à Poudlard, on dit qu’elle a demandé à ses parents de l’envoyer dans une autre école, pour ne plus vivre en Angleterre hantée par le souvenir… Elle qui m’envoyait plein de lettres, toujours bien écrites, je n’ai plus eu un seul signe de vie de sa part après son départ. C’est comme si elle avait rayé de sa vie tout ce qui pouvait encore la rendre humaine. Pourtant elle m’avait juré que ça serait amies pour la vie. Il ne faut jamais croire les promesses des enfants. »

Viviann, Un amie de Serdaigle.


« Quand Lisbeth est arrivé à Durmstrang elle m’a desuite plu, elle était froide, et belle malgré ses quoi…. 13, 14 ans. Elle avait une présence imposante, quelque chose d’inhumain, de glacial. Elle avait ce que les autres filles n’avaient pas. Elle n’était pas superficielle, elle était intelligente, et quelque chose comme… calculatrice, manipulatrice. J’ai essayé de devenir proche d’elle, elle ne m’a pas rembaré violement. Il lui a suffit de quelques mots pour que ma confiance tombe en miette et que je rebrousse chemin. Pendant les 4 années de sa scolarité, elle n’a laissé personne l’approcher. Pas un ami, rien. Elle se contentait d’être la en cours, de briller par son talent, et de remplir des pages et des pages de parchemins. De quoi les remplissait elle… ? Je n’en ai vraiment aucune idée. »

Galaad, un eleve de Durmstrang.


« Tout ce que Lisbeth m’a raconté, sur son enfance, sur son passé, c’est que quelqu’un avait tué sa petite sœur un jour, et que la bete qui l’avait tué payerait un jour pour son crime. Après , elle n’a rien dit d’avantage, elle s’est contentée de m’embrasser et … enfin voilà. »

Jensenn, qui partageait son dortoir.


« Le jour où elle a publié son premier roman, on s’attendait au moins à ce qu’elle esquisse un sourire. Elle s’est contentée de signer la où on lui demander de signer , de répondre aux questions des journalistes, et de repartir de la où elle était venue. C’est dommage, elle est tellement jolie. Avec un sourire en prime ça serait vraiment mieux. »

Jensenn, encore.


« Je sais qu’elle a rejoint les mangemorts. Et je sais que l’on ne peut rien faire pour changer ça… Ce que je sais aussi, c’est qu’elle n’a rien contre les moldus. Je sais qu’elle les aime, et qu’ils ne la degoutent pas. Pourtant, je l’ai vu en torturer l’autre jour. Sans emotions sur le visage. Je crois qu’elle essaye de se prouver quelque chose. Je n’ai aucune idée de ce que c’est mais elle semble bien decidé à y’arriver par des moyens peu conventionnels. Je suis vraiment triste qu’elle ait laissé son bras s’orner de la marque des ténèbres. Elle vaut tellement mieux que ça. Elle vaut tellement mieux que tous ces encapuchonnés. Oh bien sur, elle ne fait pas parti des mangemorts officiels que le ministère recherche, qui pourrait se douter que le brillant auteur Lisbeth Aether Connor, cache des noirs dessins sous son visage impassible… ? »

Jensenn, toujours.


« Elle a commencé à se faire appeler Lisbeth just’après son arrivé à Durmstrang, just’après l’incident. Elle a rembaré un prof qui l’avait appelé Aether, et plus personne n’a rien dit. Elle a toujours eu un coté froid et autoritaire qui n’a jamais laissé personne indiferent. »

Boorg, un partenaire d'ecole.


« A l ‘époque, elle ne jouait pas au quidditch, ou a d’autres jeux et sports, elle n’avait pas vraiment d’activités extrascolaire, et ne rentrait chez elle que pour les grandes vacances. A chaque fois c’est comme si elle ne voulait pas y’aller… J’étais sur que ça finirait ainsi, un jour elle disparaitrait de chez elle pour de bon. »

Mr Igginson, professeur d'arts.


« C’est quand elle a eu sa garde que j’ai découvert qu’elle avait une autre sœur. Leurs parents étaient morts, et elle devait s’en occuper. Oh… Elle s’en est occupée. Elle l’a nourrie, l’a logée, mais ne lui a jamais offert d’affection, ou de mots tendre. Au contraire, elle ne lui parlait pas. Je crois qu’a chaque fois que je suis allée chez elles c’est a peine si elle adressait un regard à la petite. La pauvre, elle venait de perdre ses parents… Enfin, elles venaient toutes les deux de perdre leurs parents, mais Aet… Lisbeth avait l’air de s’en fiche. Cette fille était un glaçon, elle l’est toujours. Elle n’a aucune émotivité. Devant rien. J’ai essayé de l’embraasser un jour. Elle n’a pas répondu. Et je l’ai vu semblable dans toutes autres situations. Elle a le visage placide sur le quel rien ne paraît. »

Jensenn...


« Si il y’a bien une chose que j’ai appris d’elle, c’est qu’elle n’aime pas sa sœur. Mais elle a l’air incapable de la tuer … Pourquoi est ce que je dis ça ? Parce qu’elle refuse de l’approcher, elle refuse de la voir, alors qu’elle n’hesite pas à tuer des gens qui sont bien plus fort qu’elle. Elle n’a peur de rien… La peur se lit juste … Enfin, peut être que je me fais des films aussi. On ne sait jamais. Ce n’est pas comme si j’étais proche d’elle. Personne ne l’est. »

Inconnu...




On me dit que je suis sans sentiment… C’est loin d’être vrai, il suffit juste de savoir me prendre. En réalité c’est juste parce que je suis calme que je ne dis que très rarement un mot plus haut que l’autre, que je ne m’enerve jamais. Je ne crie pas non. Je ne pique pas de crises non plus… Et je ne réagis à rien. Bon en réalité c’est peut être vrai, je suis sans sentiment… Sans emotions. Le monde peut s’ecrouler autour de moi, je le regarderais faire. Tout est écrit. Si le monde s’écroule, c’est qu’il devait s’ecrouler voilà. Je pense que c’est une philosophie de vie qui se rapproche des stoïciens… Peut être bien oui. Dans le langage médical, il y’a un mot, on dit ataraxique. Ca non plus ce n’est pas faux. Je suis imperméable aux sentiments, aux emotions, aux réactions et a toutes ces choses la. Tu pleure devant moi, et bien pleure… Tu meurs devant moi… ? Et bien meurs. Tant pis. Ca ne m’émeut pas plus que ça.

On me dit que parfois dans mes yeux on peut lire la tristesse, enfin c’est cependant très rare. C’est peut être quelques traces de mon passé…

On me dit que je respire le mystère… Je pense que c’est vrai mais je n’y suis pour rien. Mon histoire n’est pas une des histoires que l’on raconte. Je n’aime pas parler de moi, et je ne vois aucun intérêt à parler des autres. Je parle peu en plus… Mais quand je parle… Je parle de tout… Ca s’appelle l’intelligence aussi, et la culture bien sur.

On me dit que j’ai pas l’air trop bete. C’est probablement vrai aussi. Je lis beaucoup… et j’ecris aussi… ça me permet d’etre moins seule, et de m’inventer un monde ou tout va bien loin de ce monde de laches et de sang.

On me dit que je suis mauvaise… Je crois que c’est a cause de ce que je fais. Ce n’est pas un travail usuel. Je fais des mauvaises choses tout le temps… Et je les fais bien. C’est parce que je suis un peu manipulatrice aussi… Et froide… Ca ne plait pas aux gens. Je m’en fiche…

Ah sinon… On me dit que je suis belle. Et ne venez pas me dire que ces gens ont tort. Je suis juste parfaite.

Revenir en haut Aller en bas
 
Ga Ga Oulalala Ah uu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • Presentations-