Partagez | 
 

 — Eden J. Ezekïel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 412
Points : 846
Date d'inscription : 23/11/2009

Identité du sorcier
Achats :
avatar
Luka Vargenson


MessageSujet: — Eden J. Ezekïel    Mar 24 Avr - 20:46


Eden J. Ezekïel


Je suis de mon coeur le vampire, l'un de ces grands abandonnés, au rire eternel , condamnés. Et qui ne savent plus sourire —

• Cate Blanchett

Salut ! Je m'appelle Eden J. Ezekïel — rien ne vous concerne... & je suis peluchophile' , quand au reste, je suis neutre, tant que l'on ne touche ni à Alana, ni à Tsu, ni à Addison. .

Sinon, moi, je suis un vampire & on me reconnait aux quelques traits suivants : mon androgynie. & mon animal de compagnie. La peluche Tsu. .

Ma baguette fait 24 Centimetres en Ebene noirci. , mon sort preferé est le ... enfin je n'en ai pas. Je n'aime pas vraiment la magie et je n'ai jamais été eleve. Mon patronus (si j'ai plus de 15 ans) prend la forme d'un lezard parce que c'est un animal à sang froid comme moi..

Mysterieux • Androgyne • Cruel ou Doux • Paradoxal • Ambigue • Tendre & Fidele • Mortel • Detaché • Attachant • Meurtrier • Poete • Reveur • ...

    « Le ciel est sombre ce soir, et Phoïbé n’etincelle plus des milles feux qu’elle eut put connaître jadis. Le fond de l’air est frais, et je erre, je me perd un peu peut être, dans des meandres obscurs , dedales cretiques de mes mauvais tourments.
    Aujourd’hui, ou peut être etait-ce hier, je ne me souviens plus, j’ai croisé une jeune femme qui m’a demandé, mon nom, mon âge et puis ma vie. Je n’ai su lui répondre, alors je l’ai tuée. Après lui avoir offert un dernier cri, dernier aller sans retour au pays de ses rêves, j’ai plongé mes dents dans son cou et je me suis repu de son sang. Mais mon forfait, mon crime, massacre parmi les massacres n’est pas ce qui m’amène ce soir, a coucher quelques mots sur ce cahier souillé de vermeil et de pluie que je traine depuis des décennies.

    Qui suis –je réellement ?

    J’ai encore fui mes frères ce soir, je ne peux supporter leur vision, les admirer se repaitre de femmes et de sang. Se goinfrer sans discontinuer et rire en orgasmant jusqu’au bout de la nuit. Je les hais. Les maudis, autant que je le suis. Maudis j’entends…

    « Eden. »
    « Elizabeth. »
    « Ne pars pas. »
    « Je n’ai pas le choix belle Elizabeth aux yeux Azurèens. Ils me retrouveront un jour ou l’autre. »
    « Mais tu es l’un des leurs. Ils ne te feront pas de mal. »
    « Ils t’en feront a toi. »
    « Je connaissais les risques en m’unissant a toi. »
    « Tu n’aurais jamais du. Je suis un monstre. Maudit par les dieux et pourchassé par mes semblables. Je n’ai d’existence nulle part. »
    « Eden… »
    « Eux ils m’appellent Ezekïel. »
    « Moi je t’appellerais Eden. A moins que tu ne me dise ton vrai nom. »
    « Je n’en ai pas. Appelle moi Eden. Nous serons heureux ainsi. »
    « Je ne serais jamais heureuse sans toi. »
    « Tu refera ta vie Elie. Et elle sera mieux loin du monstre batard que je suis. »
    « Eden. S’il te plait. »
    « Je ne reste jamais qu’une seule nuit de plus. Et quand la pale Selèné regagnera sa couche, pourchassé par l’Helios souverain je partirais vois tu , car je sais qu’ils m’attendent. A travers les forets, A travers les montagnes, J’irais aventurier, solitaire enchainé, et ils ne m’auront pas. Tu seras a l’abri. »
    « Juste une derniere nuit alors. »
    « Le chant de l’alouette sonnera le glas de notre hymen fragile. »

    Sans dire un mot de plus l’homme se pencha vers la jeune femme aux yeux perlant de larmes. Il etait grand et blond, assez androgyne en fait, pale et fin, le visage a demi félin et les yeux emeraudes. Elle, etait brune de taille moyenne, les yeux marrons noisette, de fines lunettes sur ses yeux et les cheveux noués. Leurs levres se trouverent, et leur derniere etreinte dura toute la nuit. A la pale clarté de la lune languissante, les draps se froisserent une fois de plus, une derniere fois. Quand il entra en elle au rythme de ses baisers, de leurs souffles haletants, elle cria son nom, la voix teintée de souffrance. Elle savait. Que c’etait leur ultime contact charnel. L’ultime etreinte de deux ames souffreuteuses et amoureuses. Et son cœur saignait. En eut il eu un , le sien aussi aurait pleurait. Mais lui, Eden Ezekïel, il n’etait qu’un monstre. Un démon venu d’ailleurs. Batard au sang mélé.

    « L’heure est la. Et je dois m’en aller. »
    « Me reviendra tu un jour ? »
    « Jamais. Tant que je suis loin de toi, rien ne t’arrivera. »
    « Qui me protegera si l’on m’attaque ? »
    « Si je ne suis pas la, qui t’attaquera ? »
    « Ta logique est toujours imparable. »
    « Entends Elizabeth, voila le chant de l’alouette, je me retire le cœur lourd, l’ame en peine. Mais je pars sans retour et mon voyage sera long. Vis. Oublie moi. Sois heureuse. Je … »
    « Eden. Je t’aime. »
    « Aux dieux. Que les tiens gardent ta route. »

    Les larmes la submergeaient quand il revint vers elle, l’embrassant tendrement et lui murmurant quelques mots a l’oreille, lui offrant le sourire.
    « Ce n’est qu’un souvenir… Mais les souvenirs sont ceux qui font le plus de mal… Laissez moi vous parler de moi…

    Je m’appelle Eden J. Ezekïel… Et Je suis un maudit.

    Pour connaître toute l’histoire je me dois de commencer aux origines…
    1917. Je ne suis pas porté sur l’histoire, mais cette date est célèbre pour ses révolutions rouges. En Octobre de votre calendrier le Tsar Nicolaï est tombé, et les bolcheviques ont pris le pouvoir. Oh… Ils l’ont encore a quelques endroits du monde, et je me fiche pas mal de leurs guerres. Comment pourraient elles m’atteindre? Non… Cette date m’intéresse car elle marque le jour de ma rencontre avec le mal.

    J’étais encore tout jeune, fils unique de parents trop absents… Non… Je me mens a moi-même, mais peut être est il temps d’être enfin honnête… Ces pages seront mon testament et la vérité sur ma vie.

    Je suis né je ne sais où, Fils de je ne sais qui. Enfant probablement illégitime, ou consideré dangereux, ce sont quelques moines qui m’ont recueillis et m’ont élevés comme leur fils. Dans la religion j’ai grandi, me nourrissant du pain que les moines m’offraient et apprenant la violence de leurs coups quand je n’étais pas celui qu’ils désiraient. Et autant le dire ce soir… Je ne l’étais pas souvent. Mon éducation fut spartiate du début à la fin.

    Je lisais et parlais trop. Et je maudissais leurs dieux de plus en plus au fil des jours… Mais le fil de mon récit se perd dans des délayages inutiles… Je vaux mieux que tout cela. Cependant… Le présent et l’identité ne cessent de prendre source dans les racines du passé, et au contraire d’Oreste ce n’est pas en aveugle que je me livre a ce destin qui m’entraine.

    Je continue donc…

    Mon enfance ne fut qu’un ténébreux orage traversé ça et la par des coups de fouets et des sévices plus intenses. Mais je lisais. J’apprenais le bien, le mal, et le diabolique. Jusqu'à ce qu’un homme ne vienne taper a la porte de l’abbaye. Il était couvert de sang et portait une longue barbe couleur if, couleur ébène et sans dire un mot de plus il me montra du doigt en criant avant de s’évanouir.

    Des journées plus tard nous partions lui et moi, et ce fut lui, cet homme, ce sorcier slave qui me fit tel que je suis maintenant. 1917, J’avais 17 ans alors il m’enseigna tout. Tout ce que selon lui je devais savoir pour être, homme accompli. Les arts obscurs, le sombre coté de la vie, et les joies du massacre et du sang. Mais il était un érudit demandé dans les cours, les palais, et j’appris a ses cotés a fréquenter le grande monde et a comprendre la littérature.

    Les mois passèrent et les bolcheviques frappèrent a nos portes, m’obligeant a fuir, alors que je le regardais se faire crucifier sur l’autel des idées. Au diable… C’est aux enfers que je le retrouverais probablement quand viendra mon heure.

    Mais l’heure fatidique de ma mort ne viendra pas… La vieillesse ne me prendra jamais… Le pourquoi de tout ceci sera rencontré plus tard… Je.. Vampire… Ils m’ont crées et adoptés… Je suis resté un temps avec toute une compagnie, Mais ils sont cruels… Ils sont violents et je suis un solitaire avant tout.

    Mais lorsque le ciel bas et lourd planant comme un couvercle, sur l’esprit languissant en proie a mes ennuis, me murmure a l’oreille que l’heure n’attend plus, je repars vers eux, pour donner mon avis et user de mon droit aux conseils.

    A leurs différences, je ne suis pas meurtrier par nécessité juste… Le mal est bien plus attirant pour un être intelligent n’est ce pas ? Qui viendrait me contester… ? Qui oserait encore dire « Eden, tu as tort. », je suis l’un des plus vieux vampires de ce siecle,

    Mais mes pages s’alourdissent et Hélios semble prompt a revenir en cette matinée, peut être est il temps que mon récit s’achève, peut être devrais je… Changer de sujet ou bien fermer mon clavier et repartir vaquer a une autre occupation plus…lucratives ou bien plus ludiques puisque comme je ne vous l’ai pas dis, pour moi l’argent n’est pas un problème. »


    « J’ai.. eu une faiblesse un jour, j’ai crée un monstre comme moi, qui a crée a son tour. Elle est morte désormais, vous savez… Elle ne me manque pas. Elle avait suivi un mauvais chemin, un chemin qui n’était pas le mien. Sa progéniture par contre, c’est tout autre chose. J’espere la revoir, c’est pour cela que je m’en vais trainer non loin de Pré au Lard…. »

    « Il pleure dans mon cœur, Comme il pleut sur la ville, quelle est cette langueur qui pénètre mon cœur ? Oh bruit doux de la pluie par terre et sur les toits ! Pour un cœur qui s’ennuie oh le chant de la pluie. Il pleure sans raison dans ce cœur qui écœure… Quoi nulle trahison ? ce deuil est sans raison. C’est bien la pire peine de ne savoir pourquoi, sans amour et sans haine, mon cœur a tant de peine. »

J'aime les chatons • J'aime Tsu • MOUAHAHAHAHAHA et mon niveau de RP est execrable. Ça se voit à ma façon d'ecrire non ?


Revenir en haut Aller en bas
 
— Eden J. Ezekïel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: — Fiches-